Une saison hors des réserves

© Centre Pompidou, Direction de l’action éducative et des publics, mars 2010 (cartel image)


Chaque saison, le ADAM exhume des réserves une pièce de la collection. Cet événement ponctuel permet d’aborder une technique, un mouvement et un designer qui ont marqué ou qui sont en train de marquer l’histoire du design.

La série Solid se conclut en 2006 avec le tabouret ONE SHOT. Pliable, et donc articulé, il est néanmoins fabriqué sans aucun assemblage grâce à cette technique de prototypage rapide, agrémentée d'un logiciel de conception permettant de vérifier la mise en mouvement des éléments (pales, rotules et pieds) et sa fluidité. Dans une cuve remplie de poudre polyamide, douze tabourets peuvent être fabriqués en même temps, et ce en 53 heures.

Diplômé de l'Ecole nationale supérieure de création industrielle (Paris) en 1992, le français Patrick Jouin fait ses débuts chez Thomson Multimedia, dans l'équipe du Tim Thom dirigé de 1993 à 1997 par le designer Philippe Starck. En 1999 il crée sa propre agence qui se caractérise par la grande diversité de ses projets et sa polyvalence. À l'architecture d'intérieure très présente dans son activité, s’ajoutent la scénographie, le transport et bien sûr le design produit. Dans cette dernière catégorie on trouve, aux côtés des pièces de mobilier, des ustensiles de cuisine et des créations pour les arts de la table, des objets électroniques et de communication, des instruments de musique ou encore des éléments de mobilier urbain – on lui doit par exemple les bornes de vélos partagés à Paris.

Si l'artisanat et la notion de « savoir-faire » tiennent une grande place dans le travail de Patrick Jouin, son œuvre mobilise également les hautes technologies et se nourrit de leur potentiel créatif. La série Solid, élaborée en 2004, en est peut-être le témoignage le plus significatif. Cette collection de mobilier, réalisée à compte d'auteur et produite par Materialise, est issue d'une réappropriation des techniques de prototypage rapide par stéréolithographie utilisées habituellement dans la production de maquettes.

Le laser est utilisé pour fabriquer un objet en trois dimensions à partir d'une image produite par ordinateur. Cette technique ouvre tout un champ des possibles dans le domaine de la création. Patrick Jouin l'utilise non plus pour produire des maquettes, mais pour fabriquer directement les pièces de mobilier, s'affranchissant ainsi des contraintes de la chaîne de production. Plus besoin ici d'usinage, de moule ou d'assemblage, les objets sont produits en une seule fois à partir d'une cuve de résine époxy ou de poudre polyamide progressivement solidifiées par l'action du laser, selon les informations issues de la modélisation 3D. Ils sont ainsi monoblocs, ce qui, en plus de garantir leur résistance, assure une économie de matière et de moyens et libère ou stimule d'une certaine manière l'inventivité du designer.

 

Contact | Place de Belgique - 1020 Bruxelles | T +32 2 669 49 29 | Tous les jours (365/365) de 10h à 18h
Made by Antartica